Consolidation des piliers d’intégrité

La lutte contre la corruption requiert la nécessaire consolidation des piliers d’intégrité (aussi bien au niveau local, régional, que national,). De part leur indépendance, les piliers d’intégrité constituent les garants des acquis de la lutte contre la corruption menée à travers des stratégies sectorielles et nationales d’une part et d’autre part, ils sont les sentinelles de l’assurance de la pérennisation des résultats enregistrés.

  

Le système national d’intégrité est soutenu par 8 piliers incontournables :

  1. Système Exécutif
  2. Système Judiciaire
  3. Système Législatif
  4. Institutions de Lutte contre la Corruption
  5. Partenaires Techniques & Financiers
  6. Médias
  7. Secteur Privé
  8. Société civile 

Ils constituent en fait le système immunitaire du pays et en cela, ils protègent, développent et préservent, la santé, mieux, l’intégrité du pays contre la corruption. Les piliers d’intégrité qui composent ce système sont les anticorps garants et gardiens de l’intégrité dans l’accomplissement de leurs missions propres d’une part et du contrôle mutuel d’autre part. La bonne collaboration inter et intra piliers produit une véritable synergie qui constitue le facteur de réussite du Système National d’Intégrité. 

Le PRECIS est l’outil de base qui a servi pour la construction de la SNLCC et demeure le baromètre de construction de la dynamique anti-corruption au Cameroun. Cet outil est composé de 5 (cinq) éléments :

  • Pr : pour Prévention
  • E: pour Education
  • C : pour Conditions
  • I : pour Incitation, et
  • S : pour Sanctions.

Pour ce faire, la CONAC travaille avec le gouvernement pour que de plus en plus des dispositions contraignantes soient intégrées dans les programmes d’actions des départements ministériels  et que des disponibilités financières soient dégagées pour la mise en œuvre effective.

FaLang translation system by Faboba