Convention de partenariat MINPOSTEL-GIZ, Vers une connectivité des communes rurales


Cet accord signé le 29 avril 2021, entre le Ministère des Postes et Télécommunications et la coopération allemande pour le développement (GIZ),

relance de la plus belle des manières, le programme de redynamisation des « Télécentres Communautaires Polyvalents ».

Réduire la fracture et réaliser une inclusion numérique à travers le programme de télécentres communautaires polyvalents, tel est le défi que souhaite relever le Minpostel et la GIZ. Ils ont signé le 29 avril 2021, une convention de partenariat visant à redynamiser les 231 Télécentres communautaires polyvalents (TCP). Une cérémonie qui s’est déroulée dans la salle de conférence annexe du Minpostel, en présence du Ministre de la Décentralisation et du Développement local, M. Georges Elanga Obam.

En proie à d’énormes difficultés logistiques, les communes rurales du Cameroun ont souvent été jusqu’ici, le parent pauvre du vaste programme de transformation numérique. Mais ceci va changer, à en croire la Ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng. « Le Minpostel a signé en 2018 avec la GIZ, une première convention, pour la mise en œuvre de la nouvelle orientation stratégique, en vue d’un accompagnement dans la dynamisation des TCP » a-t-elle déclaré d’entrée de jeu. « La construction et la mise en service des réseaux maillés autour des TCP de BIBEMI, MANDAMA et du PAN de MAYO-OULO, le raccordement à la fibre optique et la fourniture de la bande passante etc. Les trois sites de BIBEMI, MAYO-OULO et MADAMA, désormais opérationnels, marquent la clôture cette phase pilote. Nous ne pouvons donc qu’exprimer notre satisfaction pour cette collaboration fructueuse et par la même occasion la profonde gratitude du gouvernement camerounais envers la GIZ pour son accompagnement ». Le Minpostel voit en cette première réussite, des lueurs d’espoir d’un désenclavement numérique du Cameroun : « Il s’agit, à l’horizon 2029, pour le secteur du numérique, de réaliser un taux de croissance de 6,4%. Et plus précisément, augmenter le taux de pénétration d'Internet de 35,6% à 80% ; l’indice d'accès numérique de 0,16 à 0,4 ; le taux de transfert de données de 3 800 Mb / s à 1,4 Tb / s ; et réduire le niveau de la fracture numérique de 71,81% à 50% ».

Arnim Fischer, Directeur du bureau régional de la GIZ, se dit lui aussi satisfait de l’accompagnement apporté au Minpostel à travers les TCP : « le transfert des compétences d’un niveau national à un niveau local a été fait, nous apportons un appui technique à travers le développement des outils numériques avec une plateforme qui permet à la population et aux jeunes de s’inspirer et de s’informer sur des questions de santé notamment sur le COVID. Nous permettons à la population rurale d’avoir accès au numérique, nous aidons les administrations rurales sur la gestion numérique. On est content de constater que les communes investis des moyens pour faire fonctionner ces télécentres ».

 La convention de partenariat entre le Minpostel et la GIZ, relative à la mise en œuvre du programme « Télécentres Communautaires Polyvalents », rentre dans le cadre du Programme d’Appui au Développement Communal (PRADEC). Le Ministère de la Décentralisation et du Développement Local assure la tutelle de ce programme. Afin de promouvoir un développement équilibré et intégré des zones rurales, et de faire également bénéficier à ces populations, l'accès aux ressources d'informations découlant des innovations technologiques, à l'instar de leurs compatriotes des zones urbaines, le gouvernement a choisi de déployer les télécentres communautaires polyvalents.