CDIC, le Minmap satisfait de l’avancée des travaux


Ibrahim Talba Malla s’est rendu vendredi dernier au Centre de développement de l’économie numérique sis au quartier Bastos à Yaoundé.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du contrôle externe de l’exécution des Marchés publics, conformément aux dispositions de l’article 47 du Décret N° 2018/336 du 20 juin 2018, portant code d’exécution des Marchés publics. En compagnie d’une dizaine de ses proches collaborateurs, le Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé des Marchés publics, a fait son apparition dans ce vaste chantier autour de 14h30 minutes.   Son séjour dans ce site qui abritera le futur et en même temps futuriste centre numérique, commencera par une présentation sommaire des ses principales fonctions. Dans son exposé liminaire, M. Yves Zahaf, architecte et Chef de Projet évoquera également dans la conception technique, l’état d’avancement des travaux, l’aménagement ainsi que le micro planning.

Le Ministre et sa suite découvriront que le centre de développement de l’économie numérique est destiné à aider les jeunes diplômés à obtenir un emploi en rapport avec leur formation, à accompagner les porteurs de projets dans le processus de maturation de leurs créations et l’obtention d’un financement. Au rang des différents constituants du Centre qui charrie les cimes de la révolution technologique et de la mutation numérique, figureront en bonne place, un centre de contact, une salle de cours connectée, un laboratoire prototype 3D, un studio de montage numérique,  une salle de conférence et un cafétéria.

Autant d’éléments assez novateurs et innovants qui, ajoutés à l’avancée des travaux, arracheront le satisfecit du Ministre en charge des Marchés publics et de l’ensemble de ses collaborateurs présents sur les lieux. Ibrahim Talba Malla ne manquera pas de saluer le respect de procédures et l’orthodoxie administrative dans l’exécution de ce marché public.

Avant de procéder à la visite des locaux proprement dite, qui aura permis aux visiteurs de découvrir le plan d’occupation du bâtiment, le Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé des Marchés publics a demandé aux parties prenantes de résoudre la question les blocages administratifs soulevés et de livrer les travaux dans les meilleurs délais. « Afin que les jeunes entrepreneurs camerounais puissent bénéficier de ce joyau technologique qui est un cadeau du Chef de l’Etat à la jeunesse camerounaise. Un geste présidentiel qui boostera certainement notre économie et contribuera même à la croissance de notre pays ». Le membre du Gouvernement a fait cette principale recommandation, non sans demander que les documents du projet lui soient transmis au fur et à mesure, pour un suivi permanent de l’évolution des travaux.

 

BON A SAVOIR

Le Centre de Développement de l’Economie Numérique, vise l’encadrement complet des jeunes dans le processus de maturation des projets du numérique vue de  la création d’une entreprise viable. Il est question de  capter, de canaliser, d’accompagner et de promouvoir les initiatives et innovations dans le domaine de l’entrepreneuriat numérique, en mettant à la disposition des porteurs de projets, un cadre de travail accessible, flexible et modulable, ainsi que des outils pédagogiques, didactiques et d’ingénierie de dernière génération, des services d’encadrement technique efficient et d’assistance managériale et  un accompagnement orienté vers la recherche de financements. Ce centre qui se présente comme est un véritable générateur du PME du numérique, est susceptibles de créer des milliers d’emplois nouveaux chaque année. Il  constitue de ce fait, la réponse idoine du Gouvernement aux Très Hautes Interpellations du Chef de l’Etat, relatives à l’accompagnement des jeunes porteurs de projets TIC.

Au plan purement structurel, le CDIC s’apparente à incubateur spécialisé doublé d’une pépinière d’entreprises doté des structures telles que l’unité d’incubation, l’une de formation professionnelle et le Job portal. Il comprend plusieurs entités structurelles parmi lesquelles le centre de contact, la salle blanche, la salle de cours connectée, le laboratoire de prototype 3D, l’espace de co-working, le studio de montage/création, les salles de conférence et de réunions, sans oublier le cafétéria.

En ce qui concerne ses missions, on peut évoquer, la sensibilisation auprès de publics divers, la détection et réception des porteurs de projets, la formation et mise à niveau des porteurs de projets, la maturation des projets (aide à l’accompagnement, rédaction des plans d’affaires/business plan, prototypage et maquettes), la levée de fonds pour le financement des start-up, la formalisation et installation des start-up, le développement commercial et compétitivité des start-up et l’organisation des événements qui sont susceptibles de révéler au grand jour, le potentiel novateur des jeunes.