Projet CAB - Réseau de télécommunications haut débit à fibre optique: Un nouveau cap de performance fixé


C’est à la faveur de la sixième session ordinaire du Comité national de pilotage du projet Central African Backbone, présidée par Mme le Ministre des Postes et Télécommunications, le mardi 30 octobre 2018 au MINPOSTEL

afin de booster ce projet dans l’optique de réduire le coût élevé des télécommunications.

Lors du Sommet des chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) tenu le 25 avril 2007 à Ndjamena au Tchad, une déclaration commune a été adoptée visant à la mise en œuvre du réseau de télécommunications Haut Débit à fibre optique en Afrique Centrale encore appelé Central African Backbone (CAB). Ce projet, constitué d’une composante régionale et d’une composante pays a pour objectif de contribuer à la réduction du coût élevé des télécommunications et TIC sur le climat des affaires dans la sous-région, à la création d’emplois sous toutes ses formes et à l’extension de la production des biens et services contribuant à la réduction de la pauvreté.

Pour rappel, la composante pays, chargée de la mise en œuvre de ce projet est le Comité de pilotage national dont le rôle est de veiller à sa bonne exécution. Le financement de ce projet est celui de l’Etat du Cameroun, concurremment à la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM).

La sixième session du Comité national de pilotage du projet CAB tenue le mardi 30 octobre 2018 au MINPOSTEL à Yaoundé, en présence des représentants des administrations et des organisations compétentes a donné l’occasion au chef de ce Département ministériel, Minette Libom Li Likeng, présidente dudit Comité de relancer les travaux en vue de la bonne exécution de ce projet phare, pour le développement des infrastructures de télécommunications dans notre pays.

Le Minpostel dans son propos introductif a précisé que « le projet CAB rentre dans le cadre des très hautes prescriptions du chef de l’Etat, Paul BIYA, en vue de la mise en place des infrastructures de télécommunications adéquates, visant à rattraper le retard du Cameroun dans le développement de l’économie numérique et au-delà, à accélérer l’industrialisation du pays ». Les participants aux travaux qui se sont déroulés à huis clos ont abordé les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du projet et ont formulé des solutions pour l’atteinte des objectifs escomptés.

Relativement à l’état de mise en œuvre du projet CAB, les statistiques au 20 octobre 2018 présentent notamment 16 activités en exécution, 21 activités en passation, 04 activités en préparation, 08 activités en attente d’étude préalable et une activité close.

Les travaux de cette sixième session se sont tenus dans des circonstances marquées par la prise de fonction, le 1er juin 2018, d’un nouveau Coordonnateur du projet CAB, en la personne de BISSOMBI Pierre Paul, ingénieur des télécommunications qui remplace Pierre SONFACK, lui qui a posé les jalons de la genèse et conduit le projet jusqu’au 31 décembre 2017.