Campagne Cybersécurité à Douala, Administrations et étudiants sensibilisés

Le ministre des Postes et Télécommunications s’y est évertuée le jeudi 17 décembre 2020, jour de lancement officielle de l’opération d’affichage y afférente.

C’est dans les services du Gouverneur de la Région du Littoral que Minette Libom Li Likeng a lancé cette visite de travail de deux jours. Le Gouverneur y était représenté par son Inspecteur Général. La plupart des administrations représentées dans la capitale économique ont pris part à cet échange que le ministre a d’entrée de jeu, replacé dans son contexte. « La campagne d’affichage dans les institutions publiques et les établissements d’enseignement supérieur, secondaire et primaire, que nous lançons ce jour ici même à Douala, s’étendra progressivement sur l’ensemble du territoire national. Elle est suivie de sensibilisation des responsables locaux et de sessions éducatives avec les élèves et étudiants, sur l’utilisation responsable des réseaux sociaux » a rappelé Mme le Minpostel. Sur l’intérêt de cette phase, le ministre expliquera qu’ « il s’agit de mobiliser la Nation camerounaise autour de la cybersécurité, dont on sait qu’elle constitue une condition essentielle pour le développement de l’économie numérique. Point besoin de vous rappeler l’importance de ce secteur pour l’émergence de notre pays si chère au Président Paul BIYA, et l’impérieuse nécessité de promouvoir la gouvernance numérique, en vue de l’atteinte des objectifs de sécurité et de paix sociale et également, de développement économique ».

A l’Université de Douala où le ministre a échangé avec les étudiants et les pensionnaires des grandes écoles, notamment ceux de l’Essec et de l’Enspd, la rencontre fut un moment de sensibilisation tous azimuts. « Sur le plan légal et réglementaire, (il y a) la loi N°2010/012 du 21 décembre 2010 relative à la cybersécurité et à la cybercriminalité, qui régit le cadre de la sécurité des réseaux de communications électroniques et des systèmes d’information. Cette loi définit et réprime les infractions liées à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication d’une manière générale, et des réseaux sociaux en particulier. Le Code pénal du Cameroun également, peut être appliqué pour régler certaines infractions commises lors de l’utilisation des réseaux sociaux (copie de documents administratifs, violation de correspondance, secret professionnel notamment). Des révélations qui ont poussé certains Cop’s de Douala à promettre qu’ils feront désormais attention à  leur usage réseaux sociaux.

A la Région comme à l’université, Minette Libom Li Likeng a remis officiellement des cartons d’affiches, flyers et dépliants aux responsables et a procédé à un affichage symbolique sur les babillards. Lançant ainsi cette campagne d’affiche et de causeries éducatives qui va se poursuivre dans les 09 autres régions du pays.

 

FaLang translation system by Faboba