La salle de conférences du bâtiment annexe du MINPOSTEL, a servi de cadre les 12 et 13  décembre derniers, à la tenue de la toute 1ère édition de ces journées placées sous le signe du changement du paysage journalistique camerounais.

Dans son mot de bienvenue, Valentin Siméon ZINGA, Président de « Médias, Médiations et Citoyenneté » (2MC), a remercié les participants  pour leur présence à ces travaux. Selon lui, « les Journalistes au Cameroun sont désabusés et par conséquent pessimistes. C’est pour donner un nouvel oxygène et écrire une nouvelle page que l’Association 2MC a mis sur pied les Journées Citoyennes de la Presse ».

Dans son allocution de circonstance, le Ministre des Postes et Télécommunications, Minette LIBOM LI LIKENG, s’est félicitée de la tenue de cet évènement. Non sans affirmer qu’ : «  à l’ère de l’économie numérique, le rôle des réseaux sociaux dans la diffusion et la circulation de l’information et des images dans l’espace public, et singulièrement au Cameroun, est devenu capital ». Un avis partagé par le Pr. Laurent Charles Boyomo Assala, Directeur de l’ESSTIC et représentant du Ministre d’Etat, Ministère de l’Enseignement supérieur à cette rencontre. Lui qui dans sa brillante leçon inaugurale a plaidé pour une mutation des mentalités au sein des journalistes dont il faudrait également « changer les conditions de travail ».

Pendant deux jours, quelques célébrités du microcosme médiatique tels que Alexie Tcheuyap de l’Université de Toronto, François Marc Modzom, Georges Ewané, Daniel Anicet Noah…, ont exposé sur des thématiques tout aussi riches que variées. D’autres à l’instar de Haman Mana, Chetah Bilé, Marie Françoise Ewolo, Thierry Ndong, Simon Lyonga, etc, ont  partagé leur expérience du métier avec les plus jeunes. Ces rencontres du donner et du recevoir se sont achevées le samedi 14 décembre, par un mini tournoi de football ayant réuni 04 équipes et remporté par l’équipe de Comfoot FC, victorieuse de Amigo VIP en finale, sur le score de 3 buts à 1. Rendez-vous a été pris pour décembre 2020, pour la 2ème édition de ces journées qui sont d’ores et déjà inscrites dans les annales de l’histoire de la presse au Cameroun.

FaLang translation system by Faboba